Le vin en canette, super idée ou ineptie ?

Par Gaétan Supertino

Publié le 10 juin 2013 à 11h43 Mis à jour le 10 juin 2013 à 16h38

Une start-up française vient de lancer Winestar, une marque de vin commercialisée en… canettes.

Une start-up française vient de lancer Winestar, une marque de vin commercialisée en… canettes. © MaxPPP

Winestar, marque de vin AOC vendue en canette, vient de voir le jour. Peut-elle prospérer ?

L'INFO. "Nous voulons devenir le Nespresso du vin", résume Cédric Segal, cofondateur de Fabulous Brands, interrogé par Le Figaro pour décrire la stratégie de sa start-up made in France. L'entreprise vient de lancer Winestar, une marque de vin commercialisée en… canettes. Vendues 2,50 euros l'unité, ces petites boites métalliques sont censées "démocratiser le vin", tout en proposant du haut de gamme. Pour Cédric Segal, malgré un marché prometteur, "il n'y a pas d'offre de qualité aujourd'hui en petits formats". Mais ce produit peut-il vraiment percer en France, où le vin n'est pas une boisson comme les autres ? Éléments de réponse.

La cible : les jeunes. Fabulous Brands veut notamment convertir la jeunesse au "sang de dieu". Davantage portés sur les sodas ou les alcools forts, l'entreprise espère désormais convaincre les jeunes de décapsuler du vin lors de leur pique-nique où dans les TGV. Car c'est là que Winestar veut frapper en priorité : la marque multiplie les contacts avec les entreprises de restauration collective et de plateau-repas, et souhaite conquérir les cantines, les trains et les avions. Mais pas que : déjà vendues sur internet, chez quelques cavistes, dans certaines boulangeries et dans quelques points de vente de restauration haut de gamme, les canettes feront bientôt leur apparition dans les magasins Carrefour City, selon Le Figaro.

Auriez-vous envie de boire du vin en canette ?

  • 10%
    Oui
  • 86%
    Non
  • 4%
    Ne se prononce pas

9482 votants

Du Bordeaux dans une canette Kronenbourg ? La canette ne fait pas le moine : malgré un habillage de boisson très "fast food", Winestar veut se positionner dans le haut de gamme. Le vin sera uniquement du AOC. Dans un premier temps, il s'agira d'une première gamme de rouge, blanc et rosé issus du domaine Château de l'Ille, "élaborés depuis plus de trente ans par Pol Flandroy, un vigneron indépendant récompensé par plus de 200 médailles", comme le décrit La Dépêche du midi. Et la marque commercialisera, d'ici à la fin de l'année, "des vins de Bordeaux, de Bourgogne et de Côtes-du-Rhône", assure également Le Figaro. Pour les canettes, Fabulous Brands s'est payé les services du leader mondial du secteur : l'américain Ball, qui a déjà emballé des grands noms comme Coca-Cola, Pepsi ou Kronenbourg. La canette de Winestar, promet le groupe, sera totalement hermétique et inoxydable.

Le vin en canette, super idée ou ineptie ?

© Capture d'écran Winestar.fr

Pas plus qu'un "gadget". Le marché des canettes semble fertile. Winestar vise 1,3 million d'euros de chiffre d'affaires en France en 2013 et espère bien décupler ses ventes par la suite, notamment à l'international où le potentiel est énorme. En Allemagne, le marché des canettes de vin atteint même 60 millions d'unités vendues chaque année. "Mais en France, ça ne sera jamais un contenant dominant", estime Galatée Faiver, créatrice de la société de markéting I.D. Vin. "Dans des pays comme le Japon, cela peut marcher car le vin est moins dans la culture du pays. Et l'Allemagne est encore un cas particulier. De par leur histoire, les Allemands refusent de payer trop cher pour des produits alimentaires. Lidl, enseigne de hard discount, assure environ 30% de la distribution, même pour le vin. Lorsque Lidl vend du vin en canette, ça marche", décrypte la spécialiste.

D'après Galatée Faiver, "le vin français va surtout se diriger vers deux types de contenants : des bouteilles de verres encore plus haut de gamme et des contenants plus écologiques, type 'bagging box' (boîte en carton avec une poche plastique). Les canettes marcheront peut-être dans certains cas, pour les pique-niques où les TGV, mais cela reste un gadget, qui a, en outre, un petit goût de métal".

  • a a
11

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Xavier Beulin : les charges des agriculteurs "vont baisser de 3%"

  2. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  3. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  4. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  5. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  6. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  7. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  8. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  9. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  10. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  1. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  2. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  3. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  4. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  5. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  6. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  7. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  8. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  9. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  10. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  1. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  2. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  3. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  4. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  5. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  6. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  7. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  8. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  9. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  10. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  1. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  2. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  3. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  4. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  5. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  6. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  7. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  8. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  9. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  10. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  1. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  2. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  3. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  4. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  5. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  6. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  7. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  8. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  9. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  10. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
La fin de la Chine low-cost?

La fin de la Chine low-cost?

Une grève paralyse depuis le début de la semaine le fournisseur Chinois de Nike et d'Adidas, montrant à quel point "l'usine du monde" commence à devenir fragile.

Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues