Fiscalité : fusionner la CSG et l’impôt sur le revenu, ça change quoi ?

Par Alexis Toulon

Publié le 19 novembre 2013 à 09h46 Mis à jour le 19 novembre 2013 à 09h46

Les évadés fiscaux se ruent pour être "régularisés"

© MAXPPP

DECRYPTAGE - Le gouvernement voudrait enterrer la déclaration de revenus et prélever l’ensemble des impôts directement sur la feuille de paie.

Maintes fois enterrée, la promesse de campagne de François Hollande d’une "révolution fiscale" est de retour. Jean-Marc Ayrault explique dans les pages des Echos vouloir "remettre à plat le système fiscal" et assure qu’il va recevoir, à cet effet, "les partenaires sociaux dans les prochains jours". Point clé de cette réforme : la fusion de l’impôt sur le revenu (IR) et de la CSG. Un choc de simplification fiscal qui pourrait faire disparaître la traditionnelle déclaration de revenus annuelle.

La CSG c’est quoi déjà ? La CSG a pour but de financer une partie de la Sécurité sociale. Elle est prélevée, à la source, sur l'ensemble des revenus d'activité (comme les salaires), de remplacement (comme les indemnités chômage) et de placement (comme les revenus financiers) avec qui varie selon la situation : salarié (7,5%), chômeur (6,2% ou 3,8%) et retraité (6,6 % ou 3,8 %). Bercy prévoit que cette cotisation rapportera 90 milliards d’euros en 2013.

Et l’impôt sur le revenu ça marche comment ? L’impôt sur le revenu concerne lui l’ensemble des revenus d’une personne physique sur une année fiscale, qui s’achève généralement en mai. Afin de payer son dû, le contribuable doit remplir sa déclaration de revenus. Et c’est là que les problèmes commencent : des taux différents pour le capital et le travail, le nombre de parts, des crédits d’impôts, des niches fiscales, des tranches etc. Le calcul de l’impôt sur le revenu est complexe. Il devrait rapporter 60 milliards d’euros à l’Etat.

Une fusion serait pratique mais… Si la CSG et l’IR étaient fusionnés, ce serait la fin de la déclaration de revenu annuel. L’ensemble des taxes serait prélevé directement sur le salaire. Au moment de la paie, le contribuable trouverait en bas de sa feuille son revenu net. Un salaire TTC en somme.

Le gros problème est que fusionner l’IR et la CSG, c’est comme vouloir faire rentrer un rond dans un carré. Le premier est progressif et familiarisé, son taux varie de 0 (les bas revenus ne sont pas imposés) à 45% (pour les plus gros salaires) et dépend de la situation familiale, le second est proportionnel à 7,5%, quel que soit le niveau de revenu.

Vers un changement en douceur ? La solution : faire la réforme en plusieurs étapes. La première est d’harmoniser les assiettes. Autrement dit, transformer le cercle en carré afin qu’il ne reste que des carrés. Des députés préconisent par exemple de taxer au même niveau le capital et le travail ou de plafonner les niches fiscales, bref de trouver une solution pour simplifier le calcul de l’impôt et définir un barème commun. Puis, il faudra mettre en place le prélèvement à la source. Un grand défi technique qui effraie déjà les équipes de Bercy.

  • a a
37

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

37 Commentaires

  1. Par sipaul à 11:01 le 21/11/2013

    DEPENSES

    Qui veut vraiment améliorer les finances publiques :retour aux 39h, retraite à 65 ans suppression des départements et réduction du nombre des régions.Le hic c'est que ça ferait moins d'élus et ce sont les élus qui votent.Avec la suppression du cumul des mandats on va encore multiplier le nombre de bons à rien engraissé au frais des contribuables .

  2. Par girafle à 07:54 le 21/11/2013

    SAISI SUR SALAIRE

    Comme pour la CSG mais l'impôt sur le revenu prélevé pour ne plus faire de déclaration, sera pris sur le brut ou le net, encore une fois on s'en prend aux vulnérable, les riches continueront leurs fraudes fixcales, car beaucoup non pas de bulletin de paie, de même que les actionnaires, pour moi c'est du racket pour les pauvres!! vous êtes des prédateur, et non des personnes morales!

  3. Par petitnainnain à 19:52 le 20/11/2013

    Economie d'abord

    Commençez par faire des économies sur les dépenses de l'état (trop d'élus, de fonctionnaires ,de cadeaux et de dépenses inutiles etc.....) ensuite vous pourrez taxer en fonction des besoins

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. 16h07

    Le gouvernement prévoit d'économiser 21 milliards en 2015

  2. 13h51

    Plan de stabilité : "un bras d'honneur politiquement correct"

  3. 12h07

    Déficit : le gouvernement table sur 3,8% en 2014, 3% en 2015

  4. 09h35

    Combien d'euros en moins dans le portefeuille des retraités ?

  5. 07h04

    Croissance : le Haut conseil des finances publiques plutôt optimiste

  6. Hier

    Suisse : bientôt un Smic à 3.240 euros ?

  7. Hier

    Economies : "Le dialogue avec le gouvernement continue" (Le Roux)

  8. Hier

    L'incompétence coûte cher aux entreprises françaises

  9. Hier

    Le château de Catherine Deneuve est en vente

  10. Hier

    Lepaon appelle les salariés à se "mobiliser"

  1. Hier

    Taxis : la fréquentation en baisse de 20% ?

  2. Hier

    Déficit : les trois scénarios alternatifs du PS à la méthode Valls

  3. Hier

    Xavier Beulin : les charges des agriculteurs "vont baisser de 3%"

  4. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  5. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  6. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  7. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  8. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  9. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  10. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  1. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  2. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  3. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  4. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  5. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  6. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  7. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  8. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  9. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  10. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  1. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  2. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  3. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  4. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  5. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  6. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  7. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  8. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  9. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  10. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  1. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  2. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  3. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  4. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  5. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  6. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  7. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  8. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  9. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  10. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Des fonctionnaires toujours plus nombreux  

Des fonctionnaires toujours plus nombreux

D'après l'Insee, le nombre d'agents des services publics et administratifs a continué de grimper en France, en 2012, malgré l'annonce des suppressions de postes.

Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues