Essence: une baisse "immédiate" de 6 cents

Par Gabriel Vedrenne

Publié le 28 août 2012 à 12h24 Mis à jour le 28 août 2012 à 13h21

Une pompe à essence, à Nice. © REUTERS

URGENT - La baisse des prix va s'appliquer dans les 24 heures, a annoncé le ministre de l'Economie.

"Les lignes ont bougé", dixit le ministre de l'Economie. Très attendu sur le dossier des prix des carburants, Pierre Moscovici a abattu ses cartes mardi en milieu de journée. A l'issue de sa réunion avec les industriels du secteur pétroliers, il a fait une annonce en trois chiffres, dont l'un est le plus emblématique : Bercy espère une baisse allant jusqu'à 6 centimes par litre.

• "Jusqu'à 6 centimes" de baisse. Le ministre de l'Economie a promis que"les prix baisseront jusqu'à 6 centimes à la pompe (pendant les trois prochains mois, ndlr). C'est un effort substantiel". "Concrètement, c'est un euro et demi de moins" pour un plein de 25 litres, a-t-il souligné.

Une baisse applicable dans les 24 heures. "Cette décision sera applicable dans les 24 heures et donc les prix à la pompe vont baisser maintenant", a-t-il souligné, avant de préciser que cette baisse des prix est applicable pour trois mois. Ensuite, Bercy va "mettre en place un mécanisme plus pérenne" que "les consommateurs appellent de leurs voeux".

Un effort de 300 millions d'euros. Pour réaliser cette baisse des tarifs, l'effort financier va être partagé à parts égales entre l'Etat et les entreprises : 3 centimes pour les pétroliers et 3 centimes pour l'Etat. L'Etat va renoncer à 300 millions d'euros, tandis que les industriels vont faire baisser les prix d'au moins un centimes d'euro par litre. Total a ainsi annoncé une baisse de ses prix de 2 centimes par litre et 3 centimes sur les autoroutes. Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) a, lui, expliqué que la baisse de la part des entreprises serait supérieure à un centime d'euro par litre.

Une promesse de campagne, beaucoup d'attente

© REUTERS

François Hollande avait promis pendant la campagne présidentielle de bloquer les prix des carburants pendant trois mois, une promesse mise entre parenthèses au lendemain de son élection en raison d'une baisse des prix du pétrole et du carburants à la pompe, repartis depuis à la hausse.

Cette diminution des prix à la pompe est un peu plus étoffée que la fourchette de 2 à 4 centimes qui avait été évoquée la veille par le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault, mais il est peu probable qu'elle satisfasse les associations de consommateurs, alors que le gazole a atteint la semaine dernière un nouveau record, à près de 1,46 euro le litre.

"Nous sommes certains que ce ne sera pas suffisant et nous avons peur que cette légère baisse suscite beaucoup de désillusions", a lancé lundi Michel Fréchet, président de la Confédération générale du logement (CGL), tandis que l'association Familles rurales soulignait qu'en dessous de 10 centimes par litre, il n'y aurait "aucun impact" sur le pouvoir d'achat des ménages.

  • a a
35

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  2. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  3. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  4. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  5. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  6. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  7. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  8. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  9. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  10. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  1. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  2. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  3. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  4. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  5. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  6. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  7. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  8. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  9. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  10. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  1. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  2. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  3. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  4. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  5. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  6. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  7. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  8. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  9. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  10. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  1. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  2. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  3. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  4. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  5. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  6. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  7. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  8. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  9. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  10. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  1. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  2. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  3. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  4. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  5. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

  6. Hier

    Le FMI pense que la France va rattraper l'Allemagne

  7. Hier

    La France a besoin d'une semaine de plus pour son programme de stabilité

  8. Hier

    Manuel Valls prévoit de nouvelles économies

  9. Hier

    Ascométal : les repreneurs accourent mais...

  10. Hier

    Salaires : 600 euros de plus par mois dans un grand groupe...

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues