Efficaces, les sorties de Montebourg ?

Par Gabriel Vedrenne

Publié le 26 novembre 2012 à 15h51 Mis à jour le 26 novembre 2012 à 15h51

Moscovici défend l'option Lazard, marque son territoire face à Montebourg

Moscovici défend l'option Lazard, marque son territoire face à Montebourg © REUTERS

PSA, Doux, Hyundai, etc. : retour sur les petites phrases du ministre et leurs conséquences.

Les propos acerbes tenus par Arnaud Montebourg à l’encontre d’ArcelorMittal ont choqué la famille à la tête du groupe de sidérurgie. Lakshmi Mittal et ses proches n’auraient cependant pas dû être surpris par la charge du ministre du Redressement productif, tant ce dernier est un habitué des déclarations assassines. Pour faire avancer certains dossiers, le "trublion" du gouvernement a sa méthode : provoquer des clivages pour faire connaitre ses dossiers. Mais cela marche-t-il vraiment ?

>> A LIRE AUSSI : ArcelorMittal : à quoi joue Montebourg ?

DOUX, le 6 juin 2012

Un "redresseur productif" sur le terrain

© MAXPPP

La déclaration. Alors que les difficultés du groupe volailler apparaissent au grand jour, Arnaud Montebourg affirme son souhait de ne pas voir le groupe démantelé en plusieurs identités. En vain, ce qui conduit le ministre a pointé nommément l’ex-PDG du groupe : "Charles Doux a refusé de faire la moindre concession sur son sort personnel, qu’il a privilégié par rapport au projet de restructuration de Bercy".
Le résultat. Arnaud Montebourg s’est exprimé après la justice et n’a donc pu faire évoluer le dossier, Doux étant toujours en redressement judicaire. Il a en revanche définitivement sali l’image de Charles Doux.

PSA, le 18 juillet 2012

Montebourg : "Une coopération égalitaire avec l'Allemagne"

La déclaration. Après que le groupe PSA a dévoilé un important plan de restructuration, qui se traduit notamment pas la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois, Arnaud Montebourg contre-attaque le 18 juillet. Il soupçonne Peugeot-Citroën d’être un "malade imaginaire" et parle de "dissimulations" ayant conduit à un plan "inacceptable".
Le résultat. Le groupe automobile n’a pas revu les grandes lignes de son plan de restructuration mais il a été forcé de le reporter, le temps qu’une contre-expertise soit rendue. Il a également accepté de négocier plusieurs volets de ce plan social, notamment l’accompagnement des seniors.

SANOFI, le 16 septembre 2012

Sanofi : "on ne parle jamais de nous"

© MAXPPP

La déclaration. "J’accepterai votre plan de réorganisation si les syndicats sont d’accord. (…) Vous allez négocier avec les syndicats et nous veillerons à ce que ce soit le cas sinon nous verrons comment nous réexaminons le dossier Sanofi", lance le ministre sur M6.
Le résultat. Les syndicats ayant tiré la sonnette d’alarme très en amont, le gouvernement redoutait jusqu’à 3.000 suppressions de postes. Finalement, le groupe "annonce désormais zéro licenciement, se contentant exclusivement pour ses mesures de restructuration d'un plan de départs volontaires limité à 914 postes".

HYUNDAI, le 25 septembre 2012

Hyundai et le foot

© REUTERS

La déclaration. Demandant la remise en cause d’un accord de libre-échange avec la Corée du Sud, le ministre accuse la firme automobile de "dumping commercial et social". "La responsabilité du consommateur est de pousser, quand il va à la porte de son concessionnaire, et de regarder ce qu'il y a derrière les vitres de la voiture", martèle-t-il.
Le résultat. "Ça nous a laissé coi", a répliqué le directeur général de Hyundai France, avant de répondre point par point à ces accusations. De leur côté, les Français ont continué d’acheter des voitures coréennes si bien que les immatriculations de modèles Hyundai et Kia ont bondi de 20,8% en octobre. Hyundai s’est même associée à une offre de reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne… qu’Arnaud Montebourg tente de sauver.

>> A LIRE AUSSI : Montebourg et la comm' "outrancière"

  • a a
79

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Immobilier: locataires, vos frais d'agence vont baisser

  2. Hier

    Accusé de sexisme, Renault retire ses pubs

  3. Hier

    Selon Boeing, l'aérien va créer beaucoup, beaucoup d'emplois

  4. Hier

    La fusion Numericable-SFR, une entrave à la concurrence ?

  5. Hier

    Les fraises et les tomates plus chères, pas forcément meilleures

  6. Hier

    Eurostar lance un direct Londres-Marseille en 2015

  7. Hier

    Air France : retards attendus en raison d'une grève samedi

  8. Hier

    84% des embauches se font en CDD, un record

  9. Hier

    Soldes d'été : bilan morose... sauf pour le e-commerce

  10. Hier

    La moitié des chômeurs indemnisés étaient en CDD ou intérim

  1. Hier

    Fraude fiscale : le fisc a déjà récupéré 1,3 milliard d’euros cette année

  2. Hier

    HSBC et Deutsche Bank (encore) dans le viseur de la justice américaine

  3. Hier

    Bactérie E.coli : St-Marcellin et gorgonzola retirés de la vente

  4. Hier

    Un Français sur deux prêt à favoriser un autre placement que le livret A

  5. Hier

    Chômage : nouvelle hausse, nouveau record, mais...

  6. Hier

    La Coupe du monde plombe les comptes de TF1

  7. Hier

    Trafic aérien : les applications prises d'assaut

  8. Hier

    La Poste : un timbre à 80 centimes en 2018 ?

  9. Hier

    Air France a contourné le Mali

  10. Hier

    Etats-Unis : BNP écope d'une nouvelle amende

  1. Hier

    Le Parlement vote définitivement le budget rectificatif pour 2014

  2. Hier

    Fraude fiscale : UBS mise en examen

  3. Hier

    Ryanair doit rembourser 9,6 millions d'aides

  4. Hier

    Immobilier : vers une baisse des tarifs des notaires ?

  5. Hier

    Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  6. Hier

    Épargne : les Français se détournent du Livret A

  7. Hier

    Auchan : sanctionné pour avoir regardé un match des Bleus

  8. Hier

    Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ?

  9. Hier

    Emploi à domicile : la baisse continue

  10. Hier

    "La situation économique de la France est catastrophique", estime Gattaz

  1. Hier

    Pacte de responsabilité : la chimie signe le premier accord de branche

  2. Hier

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  3. Hier

    Sera-t-on privé d'escargots à Noël ?

  4. Hier

    Sanofi : la CGT confirme une menace sur l’emploi

  5. Hier

    Airbus fait le plein de commandes à Farnborough

  6. Hier

    Escalators : la RATP nie tout problème de taille

  7. Hier

    Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  8. Hier

    Tilly-Sabco : faute de poulets, l'abattoir est menacé

  9. Hier

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  10. Hier

    Taxe de séjour : la réforme attendra 2015

  1. Hier

    Microsoft : un plan social massif à venir ?

  2. Hier

    Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage

  3. Hier

    Le rapport qui torpille les professions réglementées

  4. Hier

    La Bundesbank demande à la BCE de remonter son taux directeur

  5. Hier

    Le service civique, "victime de son succès"

  6. Hier

    Mory Ducros : le tribunal annule les licenciements

  7. Hier

    Taxis contre VTC : la loi Thévenoud adoptée

  8. Hier

    Pierre-René Lemas devient le président de la BPI

  9. Hier

    L’UE valide le décret français sur le patriotisme économique

  10. Hier

    Les réponses de Montebourg pour "redresser la France"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues