Des Nissan dans les usines Renault ?

Par Gaétan Supertino

Publié le 18 janvier 2013 à 13h00 Mis à jour le 23 janvier 2013 à 11h25

 Renault s'engagera à produire en France de nouveaux véhicules pour ses partenaires Nissan ou Daimler s'il parvient à un accord de compétitivité avec ses syndicats, a fait savoir vendredi le groupe automobile.

Renault s'engagera à produire en France de nouveaux véhicules pour ses partenaires Nissan ou Daimler s'il parvient à un accord de compétitivité avec ses syndicats, a fait savoir vendredi le groupe automobile. © REUTERS

Montebourg assure que l'allié de la marque au losange construira des voitures en France.

L'INFO. Va-t-on construire des voitures Nissan dans les usines Renault de France? "C'est ce que j'ai demandé à Carlos Ghosn, la réponse est oui", a assuré vendredi Arnaud Montebourg, lors d'une interview à RMC-BFMTV. Le ministre du Redressement productif a dit s'être entretenu au téléphone avec le PDG de l'alliance Renault-Nissan, après l'annonce de la suppression par la marque au losange de 7.500 emplois en France d'ici 2016.


• Mais Montebourg a-t-il parlé trop vite ? "Je lui ai dit, je souhaite que vous mettiez dans la discussion, dans la négociation avec les syndicats, le fait que comme vous êtes aussi le dirigeant de Nissan et que Renault contrôle Nissan, que Nissan se porte au secours des usines françaises et mette du travail sur les chaînes françaises. La réponse est positive", a insisté le ministre, alors qu'il était jusque là accusé par les syndicats d'être le "complice de Renault" dans ce plan de restructuration. Mais malgré l'enthousiasme du ministre, rien n'est encore fait. Jérôme Stoll, directeur commercial de Renault, a en effet affirmé vendredi lors d'une conférence de presse que la décision de produire des Nissan dans des usines françaises du groupe n'avait pas encore été prise.

>> À lire : Renault, PSA, "Montebourg est complice"

• Un ciel sombre pour Renault… et radieux pour Nissan ? Renault a annoncé vendredi une baisse de 6,3% de ses ventes dans le monde en 2012, à 2,55 millions de véhicules, du fait d'un effondrement de 18% en Europe. Dans le détail, les ventes de la marque Renault ont reculé de 6% en 2012, avec 2,1 millions d'unités écoulées. Une chute qui aurait pu être encore plus lourde, si les ventes de la marque à bas coût Dacia n'avaient progressé de 4,8%, à 359.800 unités. Or, parallèlement, Carlos Ghosn avait annoncé en septembre dernier qu'il s'attendait à une augmentation de 11% des ventes de Nissan, boostées par la Chine, à 5,35 millions d'unités. On comprend mieux pourquoi Arnaud Montebourg souhaite que le constructeur japonais vienne-t-en aide à son allié tricolore.

• Un plan de suppressions sans licenciement ? Renault envisage de ne pas remplacer 5.700 départs à la retraite et de remercier 1.800 autres employés. Ces 7.500 suppressions de postes représenteraient 14% de ses effectifs en France, estimés à environ 54.000 personnes. Le constructeur automobile a tenu à préciser qu'il excluait dans l'immédiat tout licenciement sec, économique ou plan de départs volontaires. Une précision qui semble avoir convaincu Arnaud Montebourg, qui estime que "le groupe n'a pas franchi les lignes rouges".

>> À lire : Montebourg va dans le sens de… Renault

  • a a
1

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  2. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  3. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  4. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  5. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  6. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  7. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  8. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  9. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  10. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  1. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  2. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  3. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  4. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  5. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  6. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  7. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  8. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  9. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  10. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  1. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  2. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  3. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  4. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  5. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  6. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  7. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  8. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  9. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  10. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  1. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  2. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  3. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  4. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  5. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  6. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  7. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  8. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  9. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  10. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  1. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  2. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  3. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  4. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  5. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  6. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  7. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  8. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  9. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

  10. Hier

    Le FMI pense que la France va rattraper l'Allemagne

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues