Alerte info EDITION SPECIALE - Avion Air Algérie : les infos sur Europe 1 > En savoir plus

SaaS : comment optimiser ses applications Cloud ?

Par J.M pour Europe1.fr

Publié le 7 novembre 2011 à 16h47 Mis à jour le 9 novembre 2011 à 10h34

© MAXPPP

Devant la diversité des offres, comment faire en sorte que l’entreprise s’y retrouve sans se fourvoyer ?

Avec l’émergence du Cloud en entreprise, les solutions se multiplient et les écueils sont nombreux. Le principe de Software as a Service (SaaS), des applications hébergées dans le Cloud, est souvent privilégié pour initier une transition vers le « nuage ».
Afin d’assurer une certaine productivité et d’assumer les objectifs fixés, voici les conseils à suivre pour des applications dans le Cloud efficaces.

Le choix du data center

La première des choses au moment d’aborder une solution SaaS pour son entreprise consiste à choisir un fournisseur offrant un data center (centre de données, qui va héberger la solution dans le Cloud) de haute qualité. Les systèmes de sécurité et de sauvegarde des données doivent être efficaces et bien entendu sans faille. La solution complète doit comporter l’infrastructure technique, le réseau, les applications bien évidemment et donc la sécurité des données ainsi que leur sauvegarde complète. L’entreprise devra également vérifier la conformité du data center avec les normes de sécurité actuellement en vigueur.

L’intégration des applications

Lorsqu’une application est vouée au Cloud, son intégration doit être rapide, sans risque et peu coûteuse au sein de l’architecture IT de l’entreprise. Le DSI devra ainsi s’assurer de la compatibilité de celle-ci avec les applications locales de l’entreprise ainsi que de leur interopérabilité. Sur ce point, la relation avec le fournisseur est non négligeable : celui-ci doit être en mesure d’offrir des outils d’intégration et sa disponibilité doit être totale.

Personnalisation des applications

Pour que l’efficacité d’une application dans le Cloud soit reconnue, et donc que la productivité de l’entreprise soit optimisée, la personnalisation de la solution Cloud est indispensable. Ainsi, les Cloud Apps doivent pouvoir être configurées facilement : plusieurs versions doivent être disponibles, leur type, contenu et options doivent être multiples. Le coût d’adaptation ne doit en aucun cas dépasser celui du développement de départ.

Des coûts transparents

La question du coût d’une application dans le Cloud est prépondérante pour une entreprise. La grille tarifaire doit ainsi être accessible et parfaitement assimilée par le bénéficiaire. Le prix de la mise en place, les abonnements, les honoraires et acquisitions de licences doivent ainsi être connus par l’entreprise et ce de manière totalement transparente avec le fournisseur.

Contrôle des applications

La question du contrôle ne doit pas être négligée. Une solution dans le nuage doit offrir une grande visibilité sur les données, même si celles-ci sont gérées à distance. Importer, exporter, supprimer, sauvegarder des informations via les applications dans le Cloud sont autant d’actions qui doivent s’effectuer sans entrave. Le fournisseur ne doit en aucun cas constituer un frein dans le contrôle de ces données. L’idéal est de bénéficier d’une interface de contrôle direct sur les données, facilement et rapidement accessible.

Les mises à jour du fournisseur

L’un des nombreux avantages d’une application dans le Cloud réside dans sa capacité d’évolution, dans une optique d’optimisation et afin d’enrichir la solution apportée. Pour cela, le fournisseur doit être en mesure de proposer des mises à jour régulières, l’idéal étant plusieurs fois par an. En théorie, cette disponibilité de mises à jour doit être inclue dans le contrat passé au départ, mais cela peut dépendre des conditions du fournisseur. La meilleure des options, pour une entreprise, consiste à pouvoir choisir un fournisseur capable de réagir quasiment en temps réel.

Un partage facile et instantané

Enfin, dans l’optique de se différencier des logiciels en local traditionnels, une application dans le Cloud doit pouvoir être partagée entre collaborateur facilement et dans des délais brefs. Ainsi, tous les utilisateurs peuvent exploiter l’application en même temps, celle-ci se mettant à jour en temps réel. Les résultats d’une telle collaboration se font en général sentir très rapidement, autant par le DSI que par les utilisateurs eux-mêmes.

  • a a
0

En ce moment sur Europe 1

module citation
C'EST DIT SUR TWITTER