Un Sarkozy "attachant et insupportable"

Par Europe1.fr avec Diane Shenouda

Publié le 18 avril 2011 à 21h57 Mis à jour le 19 avril 2011 à 12h48

© MAXPPP et Emilie de la Hosseraie / Mandarin Cinéma

INTERVIEW - Denis Podalydès revient sur son interprétation du président dans La Conquête.

""Dans le film, Nicolas Sarkozy n'est pas tout-à-fait le même que dans la réalité. Le personnage que je joue est extrêmement attachant et insupportable, à la fois très mature et très immature. Aujourd'hui, je pense que le président n'est plus le même". Pour la première fois, le comédien Denis Podalydès, qui interprète Nicolas Sarkozy dans le film La Conquête, a confié lundi à la presse ses impressions sur son interprétation du président, alors qu’il était reçu avec une partie de l’équipe du film au ministère de la Culture. L’acteur principal n’a cependant pas vu le film, comme le reste de l’équipe.

"Dans la politique, toutes les dramaturgies possibles"

Phrasé, débit de parole, gestuelle, transformation physique, le sociétaire de la comédie française n’a négligé aucun détail de son personnage. Et confie avoir accepté le rôle "sans hésiter", "avec l'enthousiasme de jouer un président de la République et un goût pour les films politiques depuis toujours". "Dans la politique, il y a toutes les dramaturgies possibles, du tragico-comique, au mélo-dramatique", ajoute Denis Podalydès.

Pour ce rôle un peu particulier, l’acteur explique s’être rapproché, dans son jeu d’interprétation, de ce qu’il avait fait quand il avait joué Jean-Paul Sartre pour la télévision. "Ce sont des personnages qu’on aborde à la fois de l’intérieur et de l’extérieur, par le choix d’une démarche, d’une certaine température de voix, etc.", explique le comédien. Afin d’interpréter au plus près son personnage, Denis Podalydès confie avoir beaucoup "étudié la personne de Nicolas Sarkozy en écoutant, en regardant, jusqu’à saturation totale".

"On n’était pas hantés par nos modèles" :

Une fois le tournage commencé, Denis Podalydès assure qu’il s’est senti "parfaitement libre". "J’ai cessé de penser au modèle qui a inspiré la Conquête", explique t-il.

L'acteur Bernard Le Coq a aussi raconté à Europe 1 comment il est parvenu à se mettre dans la peau de l'ancien locataire de l'Elysée : "c’était très amusant de jouer Jacques Chirac", raconte-t-il, sourire aux lèvres. "Comme c'est un personnage qui est beaucoup imité, il y avait la difficulté de ne pas tomber dans une caricature, tout en essayant de trouver une sorte de mimétisme", ajoute Bernard Le Coq.

Le comédien décrit l'ancien chef d'Etat comme un personnage "coloré" :

Même crainte pour Samuel Labarthe, qui interprète Dominique de Villepin : "soit on n'imite pas assez et le public croit qu'on n'y arrive pas, soit on imite trop et on tombe dans la caricature".

"Forcément, sur ce film, planait l'ombre d'une certaine censure. C'est la première fois que ça se fait", se félicite-t-il.

L'acteur se dit très heureux que le film soit présenté à Cannes :

Découvrez la bande-annonce de La Conquête, un film Europe 1 :

  • a a
1

En ce moment sur Europe 1

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'actu ciné
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues