06h41, l'avis des lecteurs

  • A
  • A
06h41, l'avis des lecteurs
Partagez sur :

Qu'est ce que le grand public a pensé de ce roman situé dans un train entre Troyes et Paris?

Ils ont aimé

Paul-marches-crop

© DR

Paul Marchès, 57 ans, agent commercial, Lyon

« Une histoire simple, une situation improbable, un livre réussi. (…)Alternativement narrateur, les deux personnages dissèquent leurs vies, leur familles pour en dresser un bilan froid, parfois cynique et désespéré. Des phrases et des chapitres courts, des mots choisis dissèquent le mal de vivre, l’âme et les sentiments amoureux. On ressent toute l’empathie de l’auteur dans ce récit et on accompagne avec plaisir Philippe et Cécile tout au long de ce voyage et de leurs interrogations. »

Sandrine Conquer, 40 ans, psychologue, Toulouse
Sandrine-Conquer-crop

© DR

« L'écriture, d'un style qui semble parfois presque télégraphique, hachure le rythme, donne le vertige et crée une forme de malaise qui accentue encore le mal-être des personnages. La lecture de ce roman touche vraiment au coeur. (…) La tension est très palpable et un certain suspense nous tient au fil du livre car la question se pose de savoir si ces deux personnages vont enfin se parler et ce n'est qu'à la fin que l'on obtient une réponse. J'ai apprécié ce livre mais de façon modérée car il s'en dégage une forme de lucidité qui peut s'avérer dérangeante (…) »

Valérie Leterrier, 45 ans, gestionnaire de contrat d’assurance, Laval

Valerie-Leterrier-crop

© DR

« N’y voyez pas ici un coup de tête de Saint Valentin ! C’est juste mon coup de cœur. Dans la promiscuité d’un train, deux anciens amants sont contraints de voyager l’un à côté de l’autre durant 1 heure et demie. (…)Les réflexions sont sans concession, honnêtes, acides, et souvent cruelles avec une grande lucidité sur eux-mêmes, sur ce qu’ils sont devenus, ce que sont devenus leurs proches. C’est un bilan incisif que chacun fait dans son for intérieur. »

Mélanie Petitteville, 28 ans, assistante maternelle, Le Havre

melanie-pettiteville-crop

© DR

« Ce roman nous fait partager la vie de Cécile et Philippe à travers leurs pensées, les souvenirs de leur court passé commun. Assis l'un à côté de l'autre dans un train, ils sont coincés ne sachant s'ils doivent se parler ou faire comme s’ils ne se connaissaient pas. C'est une histoire agréable sur la jeunesse, la vie, le temps qui passe. A lire dans un train obligatoirement ! »

Evelyne Nottin, Paris

« Cette histoire nous amène à faire un retour sur notre propre passé. En effet, à l'occasion d'une rencontre ou d'un simple souvenir ne nous est-il pas arrivé souvent de réfléchir à notre vie, aux chemins que l'on a pris. Sont-ils ceux que l'on imaginait il y a vingt ans ? C’est ce que l’auteur nous fait vivre à travers ce roman. Alternant les points de vue, il nous plonge dans l’intime des deux personnages, nous amenant par la même occasion dans notre propre introspection. »

pascal-poulain-crop

© DR

Pascal Poulain, 60 ans, commercial retraité, Andernos-les-Bains

« (…) L’intrigue réside dans la façon dont chacun des protagonistes narre leur ancienne histoire et la crainte de se dévoiler chacun à l’autre durant ce voyage. Quel fut leur chemin depuis la fin de leur relation ? Vont-ils renouer ou continuer leur chemin sans se parler ? Tout va se jouer, à l’arrivée, sur le quai d’une gare. »

Il est mitigé

Denis-Perrot-crop

© DR

Denis Perrot, 40 ans, ingénieur, Mettray

« J’ai bien aimé le style précis et juste qui décortique les relations humaines intergénérationnelles  parfois difficiles. Les trajectoires professionnelles et personnelles aux dérivés inversées des personnages. Je m’interroge  sur le raccourci utilisé par l’auteur. Faut-il croire que ceux qui réussissent deviennent forcément avec l’âge des personnes avenantes ? »

Elle n'a pas aimé

Caroline-Galmiche-crop

© DR

Caroline Galmiche, 50 ans, mère au foyer, Chauray

« Aussi ennuyeux qu'un voyage en train...Trajet que l'on fait dans la tête de deux anciens amants voyageant par hasard côte à côte et faisant semblant de ne pas se reconnaître. Pas de rythme, souvenirs des plus banals, on attend qu'il se passe quelque chose, mais rien ! Livre ordinaire, écriture simpliste, on ne rentre pas dans l'histoire. »